ECOLE OBLIGATOIRE

Un enfant avec un handicap est avant tout un enfant. Les voies d’accès vers les offres de formation devraient par  conséquent suivre les voies « ordinaires ». Lorsqu’un enfant est handicapé de naissance, les parents sont rapidement dirigés vers les services éducatifs itinérants par les sages-femmes ou les pédiatres.

Lors de l’entrée à l’école, c’est normalement la direction de l’école ordinaire qui entreprend les démarches adéquates pour la planification des mesures d’accompagnement (voir plus loin le processus de « constatation »). Il est recommandé aux parents  souhaitant que leur enfant  soit scolarirsé de manière intégrative de prendre l’initiative assez tôt et de contacter l’école ordinaire.

Si un éventuel handicap n’est encore pas décelable à l’âge préscolaire, les autorités scolaires du domicile inscrivent l’enfant dans la classe enfantine ordinaire. C’est l’école ordinaire qui est alors l’autorité compétente pour l’enfant. S’il est constaté qu’un enfant est gêné dans ses possibilités de développement et de formation au point de ne pas ou plus pouvoir suivre l’enseignement en école ordinaire sans soutien spécifique ou qu’il présente des besoins spécifiques en matière de formation, des mesures de pédagogie spécialisée devront alors être envisagées (Concordat sur la pédagogie spécialisée de la CDIP, voir bases légales).

Le processus de « constatation » des besoins particuliers en matière de formation, de même que la planification du soutien pédagogique correspondant relèvent du niveau cantonal. Il est toutefois dans la plupart des cas initié par l’enseignant-e dans le cadre d’un entretien avec les parents. L’enseignant-e a la responsabilité des élèves qui lui sont confiés et dirige la classe d’un point de vue pédagogique. En accord avec les parents, il/elle décide de poursuivre l’évaluation, le plus souvent auprès d’un psychologue scolaire. Les centres d’évaluation sont définis par les cantons. Les cantons signataires du Concordat sur la collaboration dans le domaine de la pédagogie spécialisée (voir bases légales) utilisent la Procédure d’Evaluation Standardisée (PES) pour définir les besoins de soutien en matière de pédagogie spécialisée. Cette procédure permet de déterminer les mesures de soutien adéquates qui seront mises en pratique soit par l’école ordinaire elle-même, soit par un service désigné par le canton. La scolarisation intégrative des enfants et adolescents en situation de handicap est possible dans tous les cantons.

En plus de la scolarisation intégrative, la scolarisation en école spécialisée fait toujours partie de l'offre du système de formation suisse.La scolarisation séparative a lieu en écoles ou en institutions spécialisées. Ces dernières fonctionnent souvent comme des centres de compétences intercantonaux. Par ailleurs, certaines institutions de pédagogie spécialisées se sont orientés vers des type de handicaps spécifiques (vue, ouïe, déficience intellectuelle, infirmité motrice cérébrale, etc.)

Autres informations: